S'abonner aux flux R.S.S. - Laure de la Raudière

Voyage au bout du numérique 4 : visite du CES, suite et (presque) fin. - 15 janvier 2018

Tout d’abord une visite à l’incontournable stand Nokia. On y retrouve le clin d’œil "Vintage" : le Nokia 3310.

 

 

Nos ingénieurs sont talentueux : les fondateurs de Tempow ont enrichi le protocole Bluetooth pour permettre le multicast, permettant ainsi de connecter plusieurs équipements en Bluetooth et non par un apairage un à un. Allez voir sur leur site : http://www.tempow.com, c’est assez génial. Dès le lancement de leur application, ils ont déjà signé avec Lenovo et Motorola, et sont en discussion avec tous les fabricants d'ordinateur et de mobiles... Bravo !

 

 

Le partenariat entre @netatmo et le grand fabricant français d'équipements électriques (prises, interrupteurs...) @Legrand rend votre éclairage vraiment intelligent... Le coût supplémentaire des interrupteurs connectés peut être compensé par les réductions de coûts de câblage.

 

 

Découverte d’un usage de la Blockchain autre que le bitcoin : @KeeeX rajoute des métadonnées « who, what, when » non modifiables et sécurise ainsi vos informations. Cette start-up est issue de la Société de Transfert de Technologies SATT de l’université Aix Marseille.

 

 

Et on continue sur une autre start-up techno avec @LoklyTeam. @BenoitBerthe nous présente sa clé USB sécurisé : la clé de chiffrement se trouve dans le mobile du propriétaire de la clé. Nombreuses applications possibles pour les opérations sensibles.

 

 

Rencontre avec les dirigeants de @Actility (de Lannion, pour mon collègue @ebothorel - le successeur de Corinne Erhel, trop décédé et dont je vous ai déjà parlé ici) qui sont co fondateurs de l'alliance Lora permettant la communication des objets connectés en bas débit.

 

 

Très impressionnée par ST Microelectronic, @ST_World et grande fierté des ingénieurs électroniciens. Les nouveautés de ST et leur maîtrise historique de certaines technologies sont un atoût majeur pour la souveraineté de la France et même de l'Europe, sur le marché des microprocesseurs.

Merci à Thierry Tingaud, le DG France pour cette belle visite.

 

 

Cela vous est-il déjà arrivé d’être énervés en pédalant car la lecture du GPS de votre portable n’est pas si aisée ?
@velcotracking a La solution : leds sur le guidon, connectées à votre smartphone, pour indiquer la route.

 

 

Rencontre de notre collègue de la com Aff Eco @michaelnogan juste devant l’allée @frenchtech  La France est le seule pays à avoir aussi bien organisé et regroupé les présences de ces start-ups sous un même pavillon. C'est bon pour l'image de la France auprès des 180.000 visiteurs du Consumer Electronic Show.

 

 

La société Grenobloise @LanceyStorage fabrique des batteries (7 lignes de brevet) utilisables dans les radiateurs, ce qui permet de stocker l’énergie produite et non consommée sur le réseau.
Cela diminue la perte d’énergie et permet de lisser les pics de production.
Entre nous... le bénéfice le plus important en France sera sans doute pour @EDFofficiel et les autres producteurs d’électricité. À quand une subvention de leur part, pour l’achat des radiateurs @lancey ? (société aussi accompagnée par @captronic)

 

 

Distribuer des courtes histoires à lire dans les lieux d’attente : gare, aéroport, hôpitaux, cafés, restaurant, C’est la belle idée de @short_edition parrainée par Francis Ford Coppola ! Et pourquoi pas à l'accueil de l'Assemblée Nationale ?

 

 

Et voilà maintenant la start-up @FizimedEmy  qui s'intéresse à la bonne rééducation musculaire du périnée (vrai problème médical pour de nombreuses femmes).
Une application “serious game” de rééducation et un objet connecté qui mesure vos résultats. Bien vu !

 

 

Petite pause de réflexion sur nos politiques publiques :

1/ presque toutes les start-ups rencontrées nous ont dit spontanément combien le soutien financier et l'accompagnement sur le territoire de la BPI étaient appréciés : avances remboursables ou subventions pour les lauréats du concours de l'entreprise innovante de la BPI, investissement au capital (capital venture), accompagnement sous la bannière Frenchtech...

J'ai eu l'impression que cette politique publique était intéressante, en ce qu'elle permettait d'initier un "pipe" d'entreprises innovantes importantes en France, ce qui est absolument nécessaire, si l'on veut avoir certaines de ces entreprises qui réussissent particulièrement bien et deviennent des licornes. (entreprises récentes au capital de plus d'1 Mds d'euros)

2/ presque toutes les start-ups rencontrées nous ont alertés sur un phénomène que nous connaissions : la très grande difficulté travailler avec l'administration française... sauf éventuellement avec l'armée et les forces de sécurité qui semblent pragmatiques. C'est dommage car les start-ups ont surtout besoin de clients, de marchés, pour pouvoir améliorer leur produit et avoir des références pour les marchés étrangers. Comment expliquer que les entreprises françaises de la biotech réalisent en moyenne 95% de leur CA à l'étranger, aux USA en particulier ?

3/ la poussée entrepreunariale est bien là. Il faut aussi l'accompagner dans nos territoires et cela passe certainement par des formations adaptées dans toutes les régions. Cela sera sans doute l'objet de discussions dans le cas de la loi sur la formation professionnelle.

 

Et si on parlait maintenant transformation des Grands Groupes avec @GroupeLaPoste en tant que tiers de confiance de vos données dans l’univers digital ?

 


Démonstration passionnante et impressionnante d’application de e-santé en partenariat avec le CHU de Mulhouse. La Poste se positionne comme tiers de confiance pour héberger vos données de santé. Et peut-être que vous, comme moi, nous avons plus confiance à La Poste qu'à Google...

 

 

Au passage, vous pouvez acheter de jolies tire-lire connectées au compte bancaire. Quand vous mettez une pièce dans la tire-lire, le solde total de la fortune de votre enfant s’affiche en temps réél... (hum, ne me posez pas la question... mes enfants sont trop grands !)
Merci, Nathalie Collin, pour l’accueil et bravo pour la conduite de La Poste sur un nouveau chemin.

 

 

Je me suis aussi intéressée à l'évolution des entreprises "traditionnelles" de nos territoires dans ce nouvel univers de connexion permanente.  Pour l'illustrer une visite à l'entreprise Decayeux s'imposait.

@DADDecayeux est une ETI familiale de la #FrenchFab, créée en 1872 ! C'est le 1er fabricant mondial de boite aux lettres. 60% du marché en France ! 
Devant la nécessité de renouvellement pour faire face à une concurrence de plus en plus âpre et pour avoir les moyens de continuer à produire en France (à Abbeville) : les frères Decayeux (arrière-petit-fils du fondateur...) lancent les boites aux lettre connectées pour assurer les services de conciergerie.

Disposés dans les hall des grands immeubles, elles permettent -enfin- de se faire livrer ses colis quand nous ne sommes pas là. Dépôt ou ouverture grâce à une application mobile.

 

 

Retour à Eurekapark pour voir @Euveka_ le mannequin intelligent qui permet d'essayer les "prototypes" selon les différentes tailles standards, de façon beaucoup plus précise qu'aujourd'hui. La fondatrice nous a expliqué que dans l'organisation actuelle, il y avait très fréquemment de nombreuses erreurs dans la fabrication et que son innovation permettait de réduire de 50% le nombre de prototypes.

 

 

Enfin, merci à la Confédération des PME, qui nous a invité à rencontrer @GaryShapiro le brillant organisateur du #ces. La CPME a emmené cette année (c'est une première!) plus de cent PME pour visiter le CES, afin de les inciter le plus possible à innover et à réfléchir à la transformation de  leur business model à l'heure de la révolution numérique.

Après le diner (!), nous avons été invité à essayer les attractions situées au 109ème étage de la stratosphère. (Dans celle en photo, on a littéralement l’impression d’être envoyés dans le vide au-dessus de Las Vegas)

 

 

Vous voulez être un héros de jeu vidéo ? et bien c’est possible grâce à @exsens3d qui créée votre double numérique 3D. Il prendra vie dans l’univers que vous choisirez. Je suis sûre que votre imagination est sans limite !

 

 

Enfin, passage chez @Qwant_FR pour soutenir MyxyPod (soutenu par @Bpifrance) , pod domotique permettant le respect de la vie et des données privées.

 

 

Mentionnons enfin les "retours" entendus des participants à propos des politiques publiques : pratiquement toutes les entreprises visitées nous ont dit combien l’organisation mise en place avec @Bpifrance leur a été utile.
Et la plupart des start-ups concernées nous ont dit combien il était difficile de faire du business en France, notamment avec l’administration, en comparaison des USA...

Aucun commentaire

Laisser un commentaire

Pseudo (requis)

Mail (requis) - Ne sera pas publié

Commentaire

Code sur l'image ci-contre

Cette étape permet d'éviter les messages automatisés.

   


Partager