S'abonner aux flux R.S.S. - Laure de la Raudière

« Arrêtez de nous présenter comme d’abord des femmes ! » : ma réaction sur LCP à l’élection de la Présidence de l’Assemblée nationale - 12 septembre 2018

PS et LR présentent chacun une femme pour le perchoir, c'est le bal des faux culs ! S’il y avait une chance que le candidat LR soit élu, on aurait eu la candidature de Christian Jacob ou Éric Woerth.

 

Mon collègue PS présente la candidate de son groupe comme : « c’est une femme et en plus elle est des départements d’Outre-mer ».

 

Ce que j’attends d’un président de Assemblée Nationale, c’est qu’il soit compétent, qu’il soit rassembleur et sache travailler avec tous les groupes parlementaires, au-delà de ses convictions personnelles, qu’il sache défendre l’institution face au Gouvernement et qu’il soit bon manager - eh oui, il faut aussi savoir entraîner l’administration de l’Assemblée Nationale. 

 

Je regrette l’attitude de plusieurs groupes parlementaires qui présentent pour candidat au Perchoir une femme en mettant en avant cette caractéristique de genre, plutôt que mettre en avant ses compétences. Quelle hypocrisie !

 

Je ne supporte plus d’entendre dire : « pour cette élection, on peut symboliquement investir une femme ou alors on fait le choix d’investir quelqu’un de compétent ». C’est insupportable, inadmissible, mais cela existe encore en 2018 dans cette belle institution qu’est l’Assemblée Nationale.

 

En 2018, les femmes sont capables d’assumer les plus hautes fonctions dans notre pays, non pas parce que ce sont des femmes, mais parce qu’elles sont tout simplement compétentes, engagées et adaptées à ces postes.

 

Cliquez sur l'image pour revoir mon intervention

 

Aucun commentaire

Laisser un commentaire

Pseudo (requis)

Mail (requis) - Ne sera pas publié

Commentaire

Code sur l'image ci-contre

Cette étape permet d'éviter les messages automatisés.

   


Partager