S'abonner aux flux R.S.S. - Laure de la Raudière

13-07-2018

« On ne saurait tolérer le renforcement du pouvoir présidentiel sans renforcer celui du Parlement »

Dans une cette tribune dans le « Monde » , nous, les députés du groupe Agir, expliquons que si la r&eacut...

20-06-2018

Ma tribune « stop aux nouvelles éoliennes » dans le Figaro du 20 Juin

Au nom d'AGIR, je propose de renforcer le plan Très Haut Débit annoncé par le Premier Ministre. - 14 décembre 2017

Je salue la volonté du gouvernement de s’engager pour la couverture numérique du territoire tant sur le très haut débit fixe que mobiles, lors de l’annonce faite par le Premier Ministre à l’occasion de son déplacement à Cahors.

 

Agir souhaite que l’ambition de l’accès au Très Haut Débit par la fibre optique soit retenue, comme cible, au risque de l’apparition d’une nouvelle fracture territoriale à l’issue du plan en 2022, y compris sur la couverture mobile.

 

L’objectif de fibrer l’ensemble du territoire doit être un objectif politique majeur, accompagné financièrement afin de résorber efficacement l’inégalité d’accès au numérique. Apporter aux habitations isolées des zones rurales comme seule solution d’accès très haut débit qu’un accès satellitaire, ne peut être que transitoire, tant cette technologie ne permet pas un usage comparable aux réseaux filaires.

 

Or, seul l’accès à la fibre permet une très bonne qualité d’accès à internet, avec les besoins qui seront ceux des Français demain: L’accès universel au numérique est devenu un droit, au même titre que l’électricité ou l’eau, notamment avec l’arrivée massive des objets connectés ou de la télémédecine.

Agir souhaite enrichir les mesures annoncées par le Premier Ministre avec des propositions très concrètes.

 

Je propose donc au gouvernement et à l’ARCEP de renégocier avec les opérateurs les indicateurs de mesure de la qualité de services mobiles et d’obtenir des engagements de couverture mobile à l’intérieur des maisons, par département, à l’occasion de la négociation du renouvellement des fréquences mobiles. Ces propositions permettraient de renforcer le plan Très Haut Débit annoncé aujourd’hui par le Premier Ministre, au bénéfice des habitants de nos territoires ruraux.

 

Dans un rapport co-rédigé avec Eric Bothorel (député LREM, Côtes-d’Armor) en octobre 2017, nous avons établi un état des lieux de la couverture du territoire en très haut débit, et formulé vingt propositions concernant à la fois la couverture fixe et la couverture mobile, notamment l’exigence d’avoir fibré 100% des Français en 2025 et l’arrivée de la 4G pour tous en 2020.

 

 

Aucun commentaire

Laisser un commentaire

Pseudo (requis)

Mail (requis) - Ne sera pas publié

Commentaire

Code sur l'image ci-contre

Cette étape permet d'éviter les messages automatisés.

   


Partager