S'abonner aux flux R.S.S. - Laure de la Raudière

PTS France à Chassant : encore un exemple de l'ingéniosité que l’on trouve dans nos territoires. - 11 avril 2017

Ce matin, j’étais l’invitée de Monsieur Vincent Jubert, un jeune entrepreneur enthousiaste, spécialiste du soufflage plastique qui, dans la petite ville de Chassant, produit avec l’aide d’un seul salarié 3,5 millions de flacons en plastique par an !

 

 

Autodidacte puisque sa formation d’horticulteur puis son expérience de cuisinier n’ont qu’un très lointain rapport avec ce métier, il a travaillé pendant 10 ans dans une entreprise voisine que nous connaissons bien : Dorier Plast. Grâce à la confiance et à l’appui de son chef d’entreprise, Laure Dorier, Il y a acquis un savoir-faire très spécifique au point de lui permettre d’imaginer des processus de fabrication fort originaux.


Lorsqu’il s’est senti prêt, en mai 2013, il a décidé de voler de ses propres ailes et de se spécialiser dans la fabrique en grande série de flacons en plastique aux caractéristiques techniques spécifiques, dans un domaine d’activité complémentaire et non concurrent de Dorier Plast.

 

À deux personnes et avec un parc de machines et d’outillages racheté d’occasion, (neuf cela n’aurait pas été possible car la valeur globale aurait été d’un million d’euros !), l’entreprise a de belles références : conteneurs pour le liquide de frein Renault, flacons pour les produits de coiffure, prototype de contenants pour L’Oréal et leurs concurrents, bouteilles plastiques pour l’armée Française… et ce n’est qu’un début…

 

Ce savoir-faire est à ce point apprécié, que l’un de ses clients dans la distribution a changé de fournisseur et lui a confié la production d’emballages pour un de leurs produits. Et depuis, le volume de vente a doublé en six mois… Comme quoi, nous, clients, sommes décidément attentifs au produit, mais aussi à la qualité et au service rendu par l’emballage. Nous n’en sommes pas forcément conscients, mais cela guide notre choix.

 

Nous sommes à l’aube d’une nouvelle aventure industrielle pour PTS : une grande enseigne internationale est en train de lui commander 1 million de flacons très spécialisés sur une durée de cinq ans, nous pourrons bientôt en dire plus…
Cette nouvelle commande intègre non seulement la production de flacon, mais aussi le packaging, ce qui pourrait conduire à l’embauche de six salariés rapidement.

 

Évidemment tout cela a un prix, et les journées de ce jeune patron font régulièrement 16 à 18 heures, pour assurer à la fois la conception, l’ingénierie, le développement des nouveaux procédés de fabrication pour répondre aux attentes des clients, et en même temps la production en fort développement.
Il passe bien souvent ses nuits auprès de ses machines, détectant à l’oreille les anomalies de production, tout en effectuant le travail administratif auquel aucun entrepreneur n’échappe.

 

J’ai été impressionnée par la proximité des ressources mises en œuvre : ce sont des entreprises voisines, de Chartres, ou Nogent-le-Rotrou, qui aident Vincent Joubert à fabriquer lui-même son outil de production très spécialisé et unique.
À l’entendre il est aujourd'hui le seul au monde capable de souffler certains plastiques spécifiques dont nous découvrirons début 2018 les applications étonnantes sur les rayons en faisant nos courses.

 

Comme beaucoup d’entreprises en forte croissance, PTS déplore un système de financement inadapté à ses cycles de production : alors que ses échéances se calculent en semaines, il faut parfois des mois ou des années pour obtenir des subventions ou des crédits.

Nous avons pris rendez-vous pour nous revoir dans quelques semaines au moment où, nous l’espérons, les machines tourneront en plein rendement pour ce nouveau client.


D’ici là, je vais mettre en contact Vincent Jubert avec la BPI, qui est bien armée pour l’aider à financer la trésorerie de sa croissance, et faciliter les contacts avec les décisionnaires locaux susceptibles de l’aider.

 

 

Aucun commentaire

Laisser un commentaire

Pseudo (requis)

Mail (requis) - Ne sera pas publié

Commentaire

Code sur l'image ci-contre

Cette étape permet d'éviter les messages automatisés.

   


Partager