S'abonner aux flux R.S.S. - Laure de la Raudière

Dimanche prochain, dites "Oui" au projet de redressement de la France, avec François Fillon - 20 avril 2017

Après nous avoir vendu pendant des semaines un incontournable duel Macron/Le Pen au premier tour des élections présidentielles*, les médias ont changé leur fusil d’épaule : l’élection passe d’un jeu à deux déjà fait à un jeu à quatre beaucoup plus ouvert et imprévisible.  

Rien n’est joué d’avance dans une élection, c’est le jour même que tout va se décider, selon la volonté des électeurs : votre volonté.

Il y a une vérité simple qui dérange dans les sphères du "politiquement correct" et du "parisianisme qui sait tout" : François Fillon est remonté petit à petit dans les intentions de vote des Français. En distribuant des tracts sur le marché de Nogent-le-Rotrou samedi dernier, ou aujourd'hui à Courville -sur-Eure, avec quelques fidèles militants, c’est aussi ce que nous avons constaté .

 

Le désir d’alternance, si profond chez les Français, s’impose : « Faire du Hollande » pendant encore cinq ans, non merci !

Ce ne sont pas les demi-mesures et l’esprit de consensus proposés par l’héritier du Hollandisme qui vont permettre un réel redressement de la France. Les Français le savent.

Seul le projet économique de François Fillon, qui accorde plus de liberté et plus d’équité concurrentielle aux entreprises, qui fait plus confiance aux chefs de TPE et PME, permettra le retour au plein emploi. Comme en Angleterre. Comme en Allemagne.

Et c’est la priorité. D’abord, pour les Français : on vit mieux, on s’insère mieux avec un emploi qu’au chômage ou au RSA ! Ensuite pour la France : c’est le développement économique qui permet de créer la richesse d’un pays et de financer les services publics.

Ensuite, seul le projet culturel de François Fillon met en avant l’importance de la culture Française, afin de refonder notre Nation sur des bases communes et historiques, au sein de la communauté européenne. Nous ne voulons pas appartenir à une somme de communautés au sein de l’Europe !

 
Les médias essayent encore de détourner notre attention en braquant des projecteurs souvent complaisants sur un nouvel épouvantail de circonstance : l’inénarrable Mélenchon, ce candidat qui porterait à sourire s’il n’avait en lui une graine de dictateur communiste… Les jeunes de 18 à 25 ans, qui s’emballent pour Mélenchon, n’ont sans doute pas vu dans leur livre d’histoire, une présentation objective du plus sanglant système politique de l’histoire de l’humanité...

 

Prétendre que ces quatre candidats sont presqu'à égalité, au moment même où encore beaucoup d’électeurs restent indécis, et décideront sans doute en arrivant dans le bureau de vote, c’est une escroquerie intellectuelle de plus.

Dois-je vous avouer que cela m’est arrivé une fois ? En 2002, je ne voulais pas voter pour J.Chirac -qui m’avait vraiment déçue- j’avais plutôt envie, par contestation ou protestation, de voter pour un "petit" candidat  de Droite.

Or, en arrivant dans le bureau de vote de Saint Denis des Puits, j’ai vu les 16 (!) noms des candidats sur la table : la crainte d’avoir un deuxième tour sans candidat de la Droite et du Centre, m’a alors convaincue de voter « utile ».

 

Je crois qu’au moment du choix crucial pour nous et nos enfants, dans l’anonymat de l’isoloir, les Français compareront non pas seulement les candidats, des hommes -donc imparfait par nature-, mais leur programme pour la France, leurs équipes, leur capacité à avoir une majorité solide pour gouverner.

Et dans ce domaine, aucun programme n’est plus réaliste, pragmatique et en même temps ambitieux, que celui de François Fillon.

 

Et quand il faudra appliquer notre programme, (car lui, il sera appliqué), il faudra une main qui ne tremble pas, une capacité à braver la tempête…
Qui mieux que lui aura le courage d’affronter, sans se dérober, les difficultés ou encore certains syndicats politisés qui bloquent la France depuis des décennies ?

 

Votons et faisons voter dimanche pour François Fillon et dimanche 7 mai ! Et ensuite attaquons-nous à l’enthousiasmante aventure de rendre à notre pays la place qu’il mérite !

 

 

*Ce qui rappellera au plus facétieux « l’inévitable » face-à-face Juppé/Sarkozy au moment des élections primaires de la droite !...

4 Commentaires

tonywhite2509
21/04/2017 20:17

puisse la France vous rejoindre dimanche 23 avril et au 2ème tour le 7 mai et encore après au législatives 1 et 2 !

Laisser un commentaire

Pseudo (requis)

Mail (requis) - Ne sera pas publié

Commentaire

Code sur l'image ci-contre

Cette étape permet d'éviter les messages automatisés.

   


Partager