S'abonner aux flux R.S.S. - Laure de la Raudière

Réforme du lycée : je demande que soient enseignées les « humanités numériques » dès le collège - 15 février 2018

Je salue les annonces de réforme du baccalauréat et du lycée faites par le ministre de l’éducation nationale.

Elles prennent enfin en compte less enjeux économiques, philosophiques, et sociétaux induits par l’entrée de notre civilisation dans l’ère du numérique.

Personnes, Enfant, L'École, Génie

 

Hélas, aujourd'hui, les élèves Français obtiennent les plus mauvais résultats de tous les pays de l’OCDE concernant les mathématiques, ce qui est très inquiétant.
La place accordée aux mathématiques dans la réforme est donc essentielle pour que la France cesse de décrocher en la matière
.

 

Plus que jamais, nous avons besoin de trouver et former des ingénieurs et des informaticiens compétents, qualifiés et nombreux, pour que nos entreprises puissent innover et se transformer à l’ère du numérique.
Nous avons aussi besoin d’attirer davantage de femmes dans les métiers d’ingénieur et de l’informatique, car le monde de demain ne doit pas être conçu uniquement par des hommes ! C’est tout l’objectif de la valorisation des parcours scientifiques dans le cadre de cette réforme du lycée.

 

Je soutiens aussi la création d'« humanités numériques et scientifiques », mais je  regrette que cette nouvelle matière, essentielle pour maîtriser les enjeux (atouts et risques) liés au numérique ne soit pas également appliquée dès le collège, comme je le propose depuis longtemps.

Je milite depuis plusieurs années pour que, à budget égal, les cours de technologie soient complètement transformés en cours de « culture numérique ». Ainsi, toute une classe d’âge serait réellement formé aux enjeux liés à l’Internet.

 

Gestion de l’identité numérique, bon usage des réseaux sociaux, qualification de l’information et lutte contre les fake news, réalisation de démarches en ligne, développement d’un site Internet et code informatique, propriété intellectuel, réflexe à acquérir en matière de cybersécurité : tous ces sujets sont essentiels pour tous les Français et méritent que l’on y consacre 1h par semaine, avec pédagogie et exercices appropriés, afin que chacun trouve sa place dans le monde connecté...

 

Il s’agit que tous nos jeunes deviennent des citoyens avisés dans notre monde connecté.

1 Commentaire

Sopbroc
20/02/2018 10:22

Bonjour Madame ,

Les professeurs documentalistes sont formés à l'enseignement de l'éducation aux médias notamment car ils sont recrutés par la voie d'un capes adossé aux sciences de l'information et de la communication.
Nous demandons depuis plusieurs années à pouvoir enseigner pleinement comme le souligne notre circulaire de missions, avec la possibilité d'avoir un portefeuille d'heures inscrites à l'emploi du temps de tous les élèves ,pour l'instant en vain. Aujourd'hui la situation de formation des élèves est très inégale car elle relève plus du bricolage interne à l'établissement, quand le professeur documentaliste à la chance d'être dans un contexte favorable voire reste inexistante faute de reconnaissance et d'heures.
Cordialement,
SBN Professeur documentaliste en Lycée.

Laisser un commentaire

Pseudo (requis)

Mail (requis) - Ne sera pas publié

Commentaire

Code sur l'image ci-contre

Cette étape permet d'éviter les messages automatisés.

   


Partager