S'abonner aux flux R.S.S. - Laure de la Raudière

Commission d’enquête sur les énergies renouvelables : l’éolien ne contribue pas aux objectifs de lutte contre le réchauffement climatique - 26 novembre 2019

La Commission d'enquête sur l'impact économique, industriel et environnemental des énergies renouvelables vient de rendre public son rapport parlementaire. En tant que vice-présidente de cette commission,j'ai souhaité faire entendre une autre voix que celle portée par le rapport, avec laquelle je ne suis pas en phase. Ma contribution personnelle a été intégrée aux travaux publiés par la Commission.

 

Après les nombreuses auditions de la commission d’enquête, reste le sentiment que le pouvoir politique a dépensé et engagé beaucoup d’argent public (plus de 140 milliards d’euros) dans la transition énergétique depuis 15 ans et qu’il a finalement négligé l’analyse de l’efficacité réelle de certaines énergies subventionnées, leur acceptabilité sociale, leur intérêt stratégique, au profit d’un discours écologique idéalisé et de politiques publiques certes volontaristes, mais inefficaces en ce qui concerne l’objectif de lutte contre le réchauffement climatique.

 

Le cas de l’éolien est le « bon exemple » des erreurs commises en matière de développement des énergies renouvelables, alors même que l’exemple allemand aurait dû nous alarmer et nous éclairer. L’éolien ne contribue pas aux objectifs de lutte contre le réchauffement climatique, notamment en raison de son intermittence. Par ailleurs, le coût pour les finances publiques (plusieurs dizaines de milliards d’euros qui pèsent lourds dans le porte-monnaie des Français) est aujourd’hui très important pour une énergie qualifiée de « mature » par ses partisans. Aujourd’hui, cet argent public est attribué à des filières industrielles étrangères et ne crée que très peu d’emplois sur notre territoire. La forte opacité des circuits financiers, la complexité délibérée des montages comptables, l’internationalisation systématiques des participations capitalistiques des projets des promoteurs éoliens ont été maintes fois constatée au cours de ces auditions. Enfin, le bilan écologique des éoliennes est très discutable (démantèlement, socle en béton intégré définitivement au sous-sol) et surtout, l’acceptabilité sociale se dégrade très fortement depuis dix ans (nuisances sonores, conséquences sanitaires, défiguration de nos paysages).

 

Dans ma contribution, j'ai souhaité formuler onze propositions très concrètes permettant d’assainir les dépenses consacrées à l’éolien, et de manière plus générale aux énergies renouvelables.

 

Retrouvez ici le rapport

2 Commentaires

Laisser un commentaire*

Pseudo (requis)

Mail (requis) - Ne sera pas publié

Commentaire

Code sur l'image ci-contre

Cette étape permet d'éviter les messages automatisés.

   

*En soumettant un commentaire, vous reconnaissez avoir pris connaissance de notre politique de gestion des données personnelles et vous l’acceptez.


Partager



Politique de confidentialité   |   Plan du site   |  Gestion des cookies

Clikeo Agence Clikeo